Côte d’Ivoire: Ouattara rejete la mise en place d’un “comité d’évaluation”

Côte d
Alassane Ouattara, reconnu à l’extérieur comme président ivoirien, a déclaré lundi soir à Abidjan que pour lui "les discussions sont terminées" et a une nouvelle fois appelé son rival Laurent Gbagbo à "quitter le pouvoir", après un entretien avec quatre émissaires africains de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Retranché au "Golf hôtel" d’Abidjan avec son gouvernement, Ouattara a rejeté la mise en place d’un "comité d’évaluation" de la crise postélectorale, proposée par son adversaire. "Nous connaissons bien Gbagbo, c’est une stratégie pour pouvoir gagner du temps et apporter des armes avec des mercenaires et miliciens pour tuer d’honnêtes citoyens", a-t-il affirmé. "Nous sommes contre toute possibilité de lui donner à nouveau du temps", a-t-il ajouté.

Côte d
Les médiateurs africains, mandatés par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et par l’Union africaine, n’ont pas réussi à convaincre le président ivoirien sortant de céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara. Les quatre dirigeants africains ont ainsi discuté lundi avec Laurent Gbagbo, avant de s’entretenir avec son rival, qui vit retranché dans l’Hôtel du Golf sous la protection de 600 casques bleus de l’Onuci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite