Coronavirus : le Maroc achète des stocks de médicaments à base de Chloroquine pour soigner les malades

Alors que plusieurs pays jugent encourageants les tests effectués à base de chloroquine sur les malades atteints du Covid-19, le Maroc a acheté les stocks de Nivaquine, médicament antipaludéen produit à base de chloroquine par le groupe français Sanofi.

La chloroquine est-elle la nouvelle arme anti-Covid-19 ? Le gouvernement marocain en a acheté l’ensemble du stock de Nivaquine de Sanofi,  produit dans ses usines de Casablanca, et a même procédé à une commande supplémentaire.

Dès mercredi 18 mars, le Premier ministre marocain sur son compte Twitter affirmait que tous les malades du Covid-19 seraient traités au Plaquenil, médicament lui aussi à base de chloroquine.

En France, la chloroquine va faire l’objet d’une évaluation en urgence, comme l’a annonce vendredi dernier Le directeur de la Santé, Jérôme Salomon,.

Cette annonce emboîte le pas des propos du laboratoire français Sanofi ayant déclaré qu’il allait réaliser “dans les jours qui viennent” une expérimentation à échelle nationale pour développer les tests.

“Sur la base de ces résultats prometteurs, on s’est très vite mobilisés et rapprochés des autorités de santé pour faire une étude plus large et vérifier l’efficacité du traitement”, avait expliqué à FranceInfo Olivier Bogillot, président de la société.

Le laboratoire a également indiqué mardi 17 mars qu’il allait fournir des millions de doses de l’antipaludique Plaquenil, pouvant traiter potentiellement 300 000 malades.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite