Castaner : “Il y aura une évolution dans la communication” de Macron

"Il y aura une évolution dans la communication" du président de la République Emmanuel Macron, parfois critiqué pour sa "parole rare", à partir de la rentrée, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

"Aujourd’hui, il s’interroge aussi pour trouver une façon peut-être différente, à la rentrée, pour communiquer avec les Français", a-t-il déclaré sur France Inter. "Il y réfléchit", a-t-il ajouté, même si le président a "fait le choix de ne pas être le commentateur des commentateurs", contrairement, selon M. Castaner, à certains de ses prédécesseurs.

Mais entre "la parole rare" et les journalistes "impatients", "il faudra à la rentrée trouver le juste équilibre", a-t-il dit. "Chaque fois que je fais un média, que je rencontre des journalistes, je me fais un peu engueuler sur le thème "il nous parle pas assez", eh bien oui, mais c’est son choix, il va falloir s’y habituer", a-t-il nuancé. "Il est plutôt dans l’orientation, dans le faire (…) il est sorti du schéma classique de la grande conférence de presse", a-t-il ajouté. "Le fait qu’il ait, quelque part, sacralisé la parole présidentielle, contribue au retour de la fonction présidentielle. C’était un enjeu majeur aussi dans ses premiers pas", a-t-il insisté.

Christophe Castaner a aussi assuré qu’Emmanuel Macron n’était "pas un homme de coup de menton", après des critiques sur l’autoritarisme supposé du chef de l’Etat. "Il invite les ministres à travailler sur le long terme, il n’est pas en train de dire "fais ci, fais ça"". "Je passe beaucoup de temps avec le président et le Premier ministre, et je lis la presse: je suis souvent surpris de ce décalage, je n’assiste pas à ces opérations de recadrage que je lis dans la presse", a assuré M. Castaner.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite