Yémen: l’ONU met en garde contre une augmentation des “tensions confessionnelles”

Le Yémen doit se doter rapidement d’un gouvernement, faute de quoi les tensions entre chiites et sunnites risquent d’augmenter, a averti dimanche l’envoyé spécial de l’ONU Jamal Benomar.

Dans une interview à l’AFP, le haut responsable des Nations unies a déclaré espérer qu’un nouveau gouvernement soit formé d’ici "quelques jours", alors que des rebelles chiites contrôlent la capitale Sanaa et qu’ils progressent dans d’autres régions du pays. Faute d’un gouvernement, il risque d’y avoir "une augmentation des tensions confessionnelles", a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite