Vidéo-Daesh en crise: “Nous avons commis trop de fautes”

Ahmad Derwish (29 ans) est un ancien émir de Daesh. Emprisonné actuellement dans le nord de la Syrie, il a fait quelques révélations étonnantes au journal brésilien "Folha de Sao Paulo". "Nous ne pouvons plus nous déplacer et nos raffineries ont été touchés", affirme celui qui a abusé sexuellement de plus de 2.000 femmes yézidies.

"Les bombardements de la coalition (menée par les USA, ndlr) fragilisent beaucoup l’EI. Nous ne pouvons plus nous déplacer et nos raffineries ont été touchées. À partir du moment où la coalition ne cessera pas d’attaquer notre califat en Syrie et en Irak, on va continuer à commettre des attentats en Europe."

La voix d’Ahmad Derwish, 29 ans, est posée. Ce combattant de Daesh s’est livré au journal brésilien "Folha de Sao Paulo". Il a été capturé lors d’une offensive menée à Shaddadi (une ville stratégique entre Raqqa et Mossoul) il y a un mois. Dans cette région, 86 attaques ont été dirigées par la coalition: plus de 500 personnes ont été tuées, dont 400 uniquement faisant partie de l’EI.

Ahmad Derwish, emprisonné actuellement dans le nord de la Syrie, a la main gauche brûlée et plusieurs blessures à la tête. Cet ancien émir de l’EI avoue que le groupe terroriste traverse une crise sans précédent. Les combattants de Daesh recevaient encore un salaire 150 dollars (132 euros) par mois durant les six premiers mois de 2015. Aujourd’hui, ils ne touchent plus que 50 dollars (44 euros) par mois. Le prix du pétrole a baissé et Daesh éprouve les pires difficultés à recruter des combattants étrangers.

Avant de poser ses valises à Shaddadi, Ahmad Derwish vivait à Sinjar (Irak). Selon ses dires, il a abusé sexuellement de plus de 2.000 femmes yézidies.

"Il est préférable que les non-croyants meurent au front. Mais il est toujours légitime de tuer les gens qui ne suivent pas la charia. J’ai tué personnellement entre 15 et 20 personnes. Je défendais ma religion", conclut Ahmad Derwish.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite