Une première mondiale, l’Algérie interdit aux mineurs d’acheter de l’huile de table

Devenue une denrée tellement rare, l’huile de table est interdite à la vente aux mineurs en Algérie !

L’Algérie connait une telle pénurie d’huile, produit de première nécessite, que les autorités algériennes ont interdit sa vente au moins de 18 ans.

“Je déclare moi Sid Ali Dima Dima que je suis adulte et que j’ai le droit d’acheter de l’huile de table”, poste ce citoyen algérien sur Facebook.

Déjà éprouvés par la pandémie de la Covid-19 et le ratage de la campagne de vaccination, les Algériens sont face à une quasi-disparition des produits  de large consommation, notamment l’huile et le lait en poudre. Avec cette décision, l’Algérie devient le premier pays au monde à interdire aux mineurs d’acheter de l’huile.

 

 

Dans le pays du pétrole et du gaz, pour acheter une bouteille d’huile, c’est un parcours de combattant. Il  faut être un bon et fidèle client du vendeur qui n’est livré qu’en très petites quantités. Une fois le sésame obtenue à prix d’or, l’acheteur doit la cacher sous le manteau de crainte de provoquer une émeute.

Démentant pour la deuxième fois en une année l’existence d’une crise d’huile, les autorités algériennes imputent la pénurie à la frénésie des  consommateurs qui se constitueraient des stocks d’huile de table.

Face à ce déni, la colère des Algériens monte et leur incompréhension avec.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite