Tunisie: plusieurs ministres dans le sud après des manifestations

Des ministres tunisiens se sont rendus mardi à Tataouine, dans le sud du pays, afin de tenter d’élaborer “une feuille de route” pour cette région défavorisée, après plusieurs jours de manifestations pour l’emploi et le développement.

Selon des médias tunisiens, des habitants de la ville protestent depuis plusieurs jours contre la "marginalisation" de leur région. Des routes ont été coupées et des camions de sociétés pétrolières bloqués.

Pour tenter d’apaiser la tension, une délégation comprenant notamment le ministre des Affaires sociales Mohamed Trabelsi et le porte-parole du gouvernement Iyed Dahmani a tenu mardi une réunion sur place avec des représentants des manifestants, selon un correspondant de l’AFP.

Cette rencontre, qui a duré plusieurs heures, s’est déroulée dans une salle de la préfecture de Tataouine, ville située à environ 500 km au sud de Tunis. Pendant ce temps, devant le bâtiment, des dizaines de jeunes ont brandi des banderoles réclamant le respect de leurs "droits". Aucun incident n’a été signalé.

Le gouvernement a envoyé une délégation à Tataouine "pour voir ce que l’on peut faire immédiatement" et "déterminer les priorités" en matière d’emploi, de croissance et d’infrastructures, a dit Mohamed Trabelsi à Radio Tataouine.

Le ministre a reconnu "la marginalisation de ce gouvernorat, malgré ses richesses, pendant des décennies", et dit comprendre "la colère" des habitants.

Le porte-parole du gouvernement a lui aussi dit "comprendre les protestations des jeunes".

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite