“Tout faire pour arrêter l’effusion de sang en Syrie” (chef Ligue arabe)

"Il faut tout faire pour arrêter l’effusion de sang qui se poursuit en Syrie", a déclaré mercredi à Rabat le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi.

Il a également indiqué devant la presse qu’il espérait beaucoup "la réussite des efforts arabes pour envoyer en Syrie dans les tous prochains jours" des observateurs pour s’assurer de la protection des populations civiles.

Le conflit, qui a commencé à la mi-mars, a déjà fait 3.500 morts, selon l’Onu.

La Ligue arabe a convenu de l’envoi de 500 membres d’organisations arabes des droits de l’Homme, de média et des observateurs militaires en Syrie, selon un responsable de l’organisation panarabe.

Mais, selon Al-Arabi, les observateurs de la Ligue arabe ne seront envoyés en Syrie qu’une fois signé un protocole d’entente clair avec le gouvernement syrien.

"Aucun membre de la délégation des organisations arabes en charge de la protection des civils ne partira en Syrie avant la signature d’un protocole d’entente avec le gouvernement syrien définissant clairement les obligations et les droits de chaque partie", avait-il précisé.

Damas avait invité dimanche les pays arabes à envoyer des ministres en Syrie pour évaluer la situation sur le terrain et superviser l’application du plan arabe de sortie de crise, accueillant favorablement l’idée d’une délégation "d’observateurs, d’experts civils et militaires et de médias arabes".

Cette question de l’envoi d’observateurs doit figurer au menu des travaux de la Ligue arabe qui se tient en fin d’après midi à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite