Sergueï Lavrov accuse l’Occident de penser “à la guerre nucléaire”

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a estimé jeudi que les dirigeants occidentaux pensait à une guerre nucléaire dans leur conflit avec la Russie.

“Tout le monde sait qu’une troisième guerre mondiale ne peut être que nucléaire, mais j’attire votre attention sur le fait que c’est dans l’esprit des politiques occidentaux, pas dans celui des Russes”, a-t-il dit lors d’une conférence de presse en ligne, avant d’estimer que des plans “d’une guerre réelle” contre Moscou sont en train d’être élaborés.

Les forces russes ont pris leur première grande ville, Kherson et intensifient leur pilonnage sur d’autres villes, avant des pourparlers jeudi visant à obtenir un cessez-le-feu.

Emmanuel Macron s’est adressé aux Français mercredi soir sur la guerre en Ukraine, reconnaissant que cette crise venait “percuter” la campagne présidentielle à 39 jours du scrutin.

Lors d’une allocution télévisée, le chef de l’Etat a déclaré que la France se “tenait” aux côtés de l’Ukraine, sept jours après le début de l’invasion russe que “nous avons tout fait pour éviter”, tout en affirmant que “nous ne sommes pas en guerre contre la Russie”.

“La Russie n’est pas agressée, elle est l’agresseur”, “cette guerre n’est pas un conflit entre l’Otan et la Russie” et “encore moins une lutte contre le nazisme, c’est un mensonge”, a-t-il ajouté accusant le président russe Vladimir Poutine d’être le “seul” à avoir provoqué la guerre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite