Sarkozy contre une hausse “généralisée” de la TVA

Le président Nicolas Sarkozy a écarté jeudi soir une hausse "généralisée" du taux moyen de TVA mais il n’a pas exclu la création d’une tranche intermédiaire, au nom de la "convergence" avec l’Allemagne.

Interrogé sur une possible hausse de la TVA, le chef de l’Etat a jugé que "ça serait facile mais injuste". En effet, "ça pèserait sur le pouvoir d’achat des Français, ça pèserait sur la consommation des Français".

"Une hausse généralisée du taux moyen de la TVA, je ne l’accepterai pas", a clamé Nicolas Sarkozy.

La TVA française est à 19,6%, avec un taux réduit à 5,5% sur certains produits et services. Plusieurs ténors de la majorité évoquent depuis quelques jours la création d’une tranche intermédiaire.

"Il y a plusieurs pistes", a convenu le président, en souhaitant que la "convergence avec nos amis allemands" soit l’un des facteurs pris en compte. Outre-Rhin, le taux normal de TVA est de 19%, le taux réduit de 7%.

Nicolas Sarkozy a indiqué que la décision serait annoncée "dans quelques jours".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite