Rapatriement cette semaine de 4.644 Marocains bloqués dans 17 pays

Le ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger, a annoncé ce lundi devant le Parlement que 4.644 Marocains bloqués dans 17 pays vont être rapatriés cette semaine.

Un total de 30 vols ont été programmés entre les 21 et 27 juin pour le rapatriement de 4.644 Marocains bloqués dans 17 pays, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, M. Bourita a affirmé que ces vols concerneront la Turquie, la Serbie, la Mauritanie, la Tunisie, la Hongrie, l’Autriche, les Emirats arabes unis, la France, le Portugal, la Suisse, la Pologne, les Pays-Bas, le Sénégal, la Belgique, l’Italie et le Royaume-Uni.

Le nombre de bénéficiaires passera à 4.644 après le 27 juin, contre 3.151 rapatriés depuis le début de l’opération le 15 mai, soit une hausse 73%.

A l’aéroport Charles de Gaulle à Paris, deux vols à destination d’Agadir ont été programmés. Un troisième vol est également programmé depuis Lyon et transporte lui aussi le même nombre de passagers, a-t-on appris de source aéroportuaire.

Au total, ce sont 450 personnes qui sont rapatriées aujourd’hui depuis la France à destination d’Agadir.

A partir du 28 juin, l’opération se poursuivra à destination d’Allemagne, d’Egypte, des pays du Golfe et de Turquie, ainsi que d’autres pays, a-t-il précisé, s’attendant au rapatriement au total de 7.800 ressortissants marocains.

Concernant les pays d’Asie et d’Amérique latine, “une réflexion est en cours” pour la mise en place d’un hub régional pour regrouper les ressortissants marocains, en attendant l’organisation de vols vers le Maroc, a souligné M. Bourita.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite