Présidentielle: l’absence de Marine Le Pen “serait un trouble”, selon François Bayrou

L’absence de Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle, dans l’hypothèse où la présidente du Front national n’obtiendrait pas un nombre suffisant de parrainages, "serait un trouble", a estimé lundi matin le candidat centriste François Bayrou.

Si la candidate frontiste ne peut se présenter, "il faudra en discuter avec les autres grands partis (…) afin de permettre au pluralisme d’exister", a déclaré le patron du MoDem sur RTL.

"Ce n’est pas à une formation comme la mienne de le faire seul, cela ferait manoeuvre. Mais il faut en discuter avec les autres responsables politiques. Enfin, s’ils y sont prêts", a-t-il ajouté, réaffirmant une position exprimée la veille au JT de 20h de France 2.

Opposé aux récentes propositions du président Nicolas Sarkozy en vue de sa probable candidature, notamment à l’idée d’un référendum sur les droits des chô meurs, M. Bayrou s’en est également pris au programme du Parti socialiste, qui, à ses yeux, n’a pas "réponse à toutes les questions" sur les questions sociales et économiques. "Les solutions du PS ne sont pas à la hauteur", a-t-il jugé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite