PPDA assigné en justice pour contrefaçon par une de ses “ex”

Le journaliste-écrivain Patrick Poivre d’Arvor, déjà accusé de plagiat en début d’année pour sa biographie d’Hemingway, est assigné mercredi en justice par une ex-compagne pour contrefaçon et atteinte à l’intimité de la vie privée, cette fois pour son roman "Fragments d’une femme perdue". L’audience, devant la 17e chambre civile du TGI de Paris, avait été initialement programmée le 9 février, mais reportée au 8 juin en raison d’un mouvement de protestation dans la magistrature.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite