Philippe Kemel veut travailler “au reflux” du FN

Philippe Kemel veut travailler
Philippe Kemel (PS), élu député à Hénin-Beaumont face à Marine Le Pen, a déclaré mardi, en arrivant à l’Assemblée nationale, que la "digue" avait été "mise" face au Front national et que maintenant "il fallait travailler à son reflux". "Nous avons mis la digue, le combat n’est pas terminé, maintenant nous allons travailler pour le reflux", a-t-il lancé en arrivant dans la cour d’honneur de l’Assemblée nationale. "Je ressens beaucoup de responsabilités", a-t-il dit.

Interrogé sur le recours de Mme Le Pen contre son élection, il a répondu qu’elle "avait tous les droits" de faire ce recours. Philippe Kemel a été élu d’une courte tête (118 voix) face à Marine Le Pen dans le Pas-de-Calais. Il a indiqué que lui et Jean-Luc Mélenchon s’étaient "appelés" et "avaient échangé longuement", et allaient "travailler au reflux du FN dans notre pays".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite