Obama affirme que les “membres du régime” seront tenus responsables des violences en Libye

Le président américain, Barack Obama, a souligné lundi que les membres du régime en Libye seront tenus responsables des actes de violences perpétrés à l’encontre du peuple libyen, tout en réaffirmant que cette violence est "inacceptable".

"Je veux envoyer un message très clair à ceux qui entourent le colonel Kadhafi : Ils ont un choix à faire (…) et ils seront tenus responsables de la poursuite des actes de violence en Libye", a souligné le président Obama dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une entrevue à la Maison Blanche avec le Premier ministre d’Australie, Mme Julia Gillard.

Pour l’Australie et les Etats-Unis, les actes de violences perpétrés par le gouvernement libyen à l’encontre de son peuple sont "inacceptables", a poursuivi le chef de l’exécutif US, qui a salué l’adhésion de Cambera aux sanctions décrétées à l’encontre des membres du régime libyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite