Militaires tués en Guyane : des tirs aux “fusils d’assaut”

Les deux militaires tués mercredi en Guyane lors d’une embuscade dans le secteur de Dorlin, dans le cadre de la lutte contre l’activité aurifère illégale, ont été tués avec "des fusils d’assaut", a indiqué vendredi le procureur de la République.

Dans un communiqué, le procureur a précisé que les examens réalisés à l’hôpital de Cayenne avaient révélé que l’un deux avait été "blessé mortellement par un projectile de calibre 5.56" et le second par un projectile "pouvant être de calibre 7.62".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite