Message du Pape François aux participants de la COP 22 de Marrakech

Le Pape François a estimé dans un message adressé aux participants de la COP 22 que “la détérioration de l’environnement nous interpelle tous, chacun dans ses rôles et compétences, et nous porte à être réunis, avec une prise de conscience et un sens de responsabilité renouvelés”, les invitant à « des choix courageux pour protéger la création ».

Un an après l’accord de Paris «il est nécessaire de mettre en œuvre une réponse collective responsable visant réellement à collaborer pour construire notre maison commune», a souligné le Pape dans ce message, relayé mardi par les organes de presse proche du Vatican.

Pour le souverain pontife, cet accord signé l’an dernier exige de «nous servir de notre intelligence pour orienter la technologie, et invite à limiter aussi notre pouvoir pour les mettre au service d’un autre type de progrès, plus sain, plus humain, plus social et plus intégral».

L’Accord de Paris a un impact sur toute l’humanité, en particulier sur les plus pauvres et sur les générations futures, les plus vulnérables aux changements climatiques, estime le Pape, adressant aux participants de la COP-22 ses «vifs encouragements afin que les travaux de ces jours soient animés du même esprit de collaboration et de proposition manifesté durant la COP21».

Il a en outre souligné que la mise en œuvre de l’Accord de Paris, au vu de sa complexité, a besoin d’un soutien de tous, qui dépasse les simples aspects techniques. «Il n’y a pas de frontières ni de barrières politiques ou sociales qui nous permettent de nous isoler», a-t-il fait observer.

Le Pape François souligne aussi que l’une des principales contributions de cet Accord «est celle de stimuler et promouvoir des stratégies nationales et internationales de développement, fondées sur une qualité de l’environnement que nous pourrions qualifier de solidaires». Il s’agit, a-t-il écrit, d’un Accord qui «encourage les fortes relations existant entre la lutte contre le changement climatique et celle contre la pauvreté».

Dans son message, le Pape invite aussi à prendre en considération les aspects éthiques et sociaux du nouveau paradigme de développement et de progrès qui caractérise le monde contemporain.

«L’éducation et la promotion de styles de vie destinés à favoriser les modèles de production et de consommation durables sont désormais nécessaires» et requièrent l’engagement de chacun : état, société civile, scientifiques, institutions financières ou populations indigènes », a-t-il noté.

Enfin, le Pape prie pour le succès des travaux de Marrakech, et souhaite qu’ils soient guidés par ce sens de responsabilité qui doit encourager chacun à promouvoir « sérieusement une culture de protection qui imprègne toute la société».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite