Maroc-Projet de loi de finances 2013 : Consécration des principes de droit à la “santé pour tous”

Maroc-Projet de loi de finances 2013 : Consécration des principes de droit à la
La politique gouvernementale en matière de santé vise à consacrer les principes de droit à la santé pour tous et d’équité dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur de la santé pour la période 2012-2016.

Cette stratégie, déclinée lors de la présentation mercredi dernier par l’argentier du Royaume de la loi de finances 2013, sera articulée autour de quatre principaux axes, à savoir le renforcement de la disponibilité des soins hospitaliers, l’amélioration de la gouvernance du secteur de la santé, la mise en œuvre de la couverture médicale de base et le développement du programme de veille sanitaire et de lutte contre les maladies.

Dans ce cadre, les efforts seront orientés principalement vers la mise à niveau des services des urgences et la réorganisation de la filière de secours, l’extension du réseau hospitalier et le renforcement et le développement de la santé de la mère et de l’enfant.

Pour mettre à niveau les services des urgences et réorganiser la filière de secours, la nouvelle stratégie prévoit la réorganisation des urgences médicales, le développement de l’urgence médicale de proximité à travers la mise en place de 30 nouvelles unités d’urgences de proximité, le renforcement des urgences médico-hospitalières et le renforcement de la disponibilité, de l’accessibilité et de la traçabilité des médicaments et des dispositifs médicaux vitaux.

S’agissant de l’extension du réseau hospitalier, elle se fera à travers la poursuite de la mise à niveau des hôpitaux prévus dans le cadre de l’extension de la réforme hospitalière à 21 hôpitaux "Projet santé Maroc III", la poursuite des travaux de construction des hôpitaux régionaux, provinciaux et locaux, l’achèvement des travaux de construction et d’équipement du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) d’Oujda, le lancement des études pour la construction des CHU d’Agadir et de Tanger et la poursuite des travaux de construction des centres d’oncologie de proximité (Beni Mellal, Ouarzazate, Tétouan et Errachidia) et des centres régionaux d’oncologie (Laayoune, Meknès, Oujda, Tanger et Safi).

En matière de renforcement et développement de la santé de la mère et de l’enfant, les actions prévues concerneront notamment la mise à niveau des maternités hospitalières et la modernisation de leurs équipements, l’achat des ambulances et l’amélioration de la disponibilité des médicaments vitaux pour les maternités et maisons d’accouchement.

L’amélioration de la gouvernance du secteur de la santé se fera à travers le développement du partenariat public-privé et la mise à niveau de l’arsenal juridique. Dans ce cadre, seront préparés les projets de lois relatifs à la carte sanitaire et à l’exercice des métiers paramédicaux.

La stratégie 2012-2016 vise également la mise en œuvre de la couverture médicale de base à travers le renforcement des actions accompagnant la généralisation du RAMED et la poursuite de l’étude générale pour la proposition de scénarios de couverture par une assurance maladie obligatoire des indépendants et des professions libérales.

Concernant le développement du programme de veille sanitaire et de lutte contre les maladies, la stratégie intervient à travers la mise à niveau des laboratoires au niveau national, l’amélioration des structures de radioprotection, l’extension du réseau des hôpitaux psychiatriques, la mise en place des services de santé mentale dans l’ensemble des hôpitaux régionaux, la création de centres d’oncologie régionaux et de centres d’oncologie de proximité et la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite