Maroc: Participation de 50 pays pour la 3-ème édition de la World Policy Conference

La 3-ème édition de la World Policy Conference (WPC) réunira, du 15 au 17 octobre prochain à Marrakech, près de 150 personnalités de 50 pays autour de la thématique “Gouvernance Mondiale”.

Maroc: Participation de 50 pays pour la 3-ème édition de la World Policy Conference
Le secrétaire général de l’ONU M. Ban Ki-moon, le président de la Banque Centrale Européenne, M. Jean Claude Trichet, la Vice-ministre chinoise des affaires étrangères, Mme Fu Ying, et d’autres responsables d’Organisations internationales, présidents de grandes entreprises et experts, sont notamment attendus à cette conférence, a indiqué lors d’un point de presse M. Thierry de Montbrial, président et fondateur de la WPC.

La WPC, rencontre annuelle, est consacrée au même thème qu’est la Gouvernance Mondiale, un sujet à la fois précis et large, qui traite de la question au niveau international (ONU, Otan), des questions économiques (finances, monnaie, coordination des politiques macro-économiques) et d’autres problématiques spécifiques comme l’énergie, l’eau, l’environnement ou encore les flux migratoires, a-t-il expliqué.

Lors de cette édition, organisée avec notamment le partenariat du groupe OCP, les participants devront traiter de six grands thèmes majeurs.

D’abord de la "population, climat, santé : quelle gouvernance mondiale ?” et il sera question de se pencher sur l’interaction entre phénomène démographique, énergétique et climatique et leurs conséquences sur la gouvernance, a expliqué M. De Montbrial, également DG de l’Institut français des relations internationales (IFRI).

La deuxième thématique portera sur la "Gouvernance monétaire et financière” à travers l’examen des conduites politiques pour sortir de la crise alors que la troisième sera consacrée à la ”Gouvernance du cyberespace” où seront notamment abordées les questions de la cybercriminalité, du cyber-terrorisme ou encore de la guerre électronique.

Le quatrième sujet sera celui du "G20 et de son avenir", le cinquième sera consacré aux puissances émergentes notamment ceux du BRIC (Brésil, Russie, Chine et Inde) au moment où la sixième sera réservée à la "Gouvernance dans l’Actualité".

Le monde vit une interdépendance de plus en plus grande, vit une accélération de l’histoire et ce qui pose problème ce n’est pas le changement en lui-même mais son rythme, sa rapidité, a fait noter M. de Montbrial, précisant que l’ambition de la WPC est d’améliorer la compréhension des grands problèmes au niveau mondial et de le faire dans une optique qui sert à éclairer les décideurs.

La conférence trouve également sa motivation dans la volonté de donner la parole à d’autres acteurs comme les pays émergents, les experts et autres compétences mondialement connues afin qu’ils participent à la formulation des problèmes, à leurs analyses et à la mise en Âœuvre de solutions, a-t-il poursuivi.

C’est la deuxième fois que la ville ocre accueille la WPC après celle de 2009 qui a réuni 110 pays en provenance de 34 pays. La première édition s’était tenue à Evian en France en 2008.

La WPC, fondée en 2008, n’est attachée à aucun pays ou ville et reste ouverte à tous les Etats. Elle se veut un forum de réflexion et d’échange entre décideurs afin d’améliorer la gouvernance mondiale et de rassembler les efforts de tous dans le but de servir l’intérêt général.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite