Manuel Valls: “Le ni-ni de Nicolas Sarkozy est une faute morale et politique”

Au lendemain de la victoire du FN et de la débâcle de la majorité, Manuel Valls regrette que Nicolas Sarkozy ait défendu la position du “ni-ni” pour le second tour des élections départementales, sur RTL, lundi 23 mars.

Le Premier ministre juge que "la position de Nicolas Sarkozy est une faute morale et politique". Pour Manuel Valls, "le ni-ni ne règle rien. Quand on a à choisir entre un candidat FN et un candidat républicain, on n’hésite pas". Le Premier ministre lui a appelé à voter pour tous les candidats UMP dans les cantons où il n’y a pas de candidat de gauche au second tour.

"Le combat continue, a affirmé Manuel Valls. Moi je ne voulais pas que le FN soit la première formation du pays et je me réjouis que les formations politique se soient bien tenues mais le FN continue sa progression, déplore-t-il, donc il faut le contenir, il faut le combattre."

"Je combats des candidats qui, par dizaines, ont tenu des propos homophobes, sexistes", affirme Manuel Valls.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite