Liban: 73 morts et 3.700 blessés dans les explosions (nouveau bilan Santé)

Les puissantes explosions qui ont secoué mardi le port de Beyrouth ont fait 73 morts et 3.700 blessés, selon un nouveau bilan fourni à l’AFP par un responsable du ministère de la Santé.

Ce bilan est toutefois provisoire, selon le directeur général du ministère, Fadi Sanan. Plus tôt le ministre de la Santé, Hamad Hassan, avait assuré que les hôpitaux de la capitale étaient saturés par l’afflux des blessés.

Beyrouth est une “ville sinistrée”, a annoncé le Conseil supérieur de défense du Liban, après les explosions meurtrières qui ont secoué le port de la capitale et provoqué des dégâts d’une ampleur sans précédent dans tous les quartiers de la ville.

Le Conseil, qui réunit notamment le président, le Premier ministre et la ministre de la Défense, “recommande” au gouvernement de décréter l’Etat d’urgence, selon l’agence nationale d’informations ANI. “Une catastrophe majeure s’est abattue sur le Liban”, a déploré le président Michel Aoun à l’ouverture de la réunion.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde.

 


Le Liban connaît sa pire crise économique depuis des décennies, marquée par une dépréciation monétaire inédite, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques, qui alimentent depuis plusieurs mois la grogne sociale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite