Les USA veulent une “succession rapide” et “ouverte” à la tête du FMI

Les Etats-Unis ont annoncé officiellement jeudi qu’ils souhaitaient une "succession rapide" et "ouverte" à la tête du Fonds monétaire international après la démission de Dominique Strauss-Kahn, indiquant qu’ils ne soutenaient personne en particulier.

"Nous voulons voir un processus de sélection du nouveau directeur général ouvert et permettant une succession rapide", indique un bref communiqué du secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, publié à Washington.

Un porte-parole du FMI, William Murray, a indiqué peu après que "le doyen du conseil d’administration du FMI ïétaitû aujourd’hui en train d’entamer une prise de contact avec des collègues à propos du processus de sélection du directeur général".

Le doyen du conseil d’administration est l’Egyptien Abdel Shaakour Shaalane, représentant de douze pays arabes et des Maldives.

M. Strauss-Kahn est incarcéré à New York depuis lundi à la suite d’une plainte pour tentative de viol aux termes de la loi américaine. Le FMI a annoncé dans le nuit de mercredi à jeudi qu’il avait démissionné de son poste de directeur général du Fonds qu’il occupait depuis septembre 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite