Le Confinement prorogé jusqu’au 3 mai en Tunisie

Le Chef du gouvernement tunisien, Elyes Fakhfakh, a annoncé, dimanche soir, que le confinement général se poursuivra jusqu’au 3 mai dans le pays.

“Le Conseil de Sécurité Nationale réuni vendredi dernier a décidé de prolonger le confinement sanitaire général de deux semaines. Le confinement général prendra donc fin le 3 mai prochain”, a précisé le Chef du gouvernement dans un entretien accordé aux chaines de télévision tunisiennes “Al Watanya 1” et à “Hannibal TV”.

Il a ajouté qu’un confinement ciblé sera ensuite mis en place à partir du 4 mai, relevant que “concernant le couvre-feu, il s’étendra, désormais, de 20h à 6h”.

Selon le chef de l’exécutif tunisien, l’objectif consiste à permettre aux Tunisiens de profiter d’une plus grande flexibilité avec l’arrivée du Ramadan.

Dans ce contexte, M. Fakhfakh a indiqué que le mois de Ramadan sera complètement différent cette année étant donné que les Tunisiens seront appelés à ne pas quitter leurs maisons à partir de 20 heures.

“Ramadan sera malheureusement complètement différent cette année, sans –Tarawih- dans les mosquées et loin des cafés et salons de thé”, a-t-il regretté.

Il a, par ailleurs, relevé que le sort de l’année scolaire et universitaire sera scellé le 29 avril prochain.

“Tout sera décidé et détaillé à cette date”, a-t-il déclaré, faisant savoir que tous les scénarios sont étudiés.

“240.000 candidats concernés par les examens nationaux devraient, à partir du 15 mai, reprendre la direction des établissements scolaires, pour finir durant la première quinzaine de juin 2020”, a-t-il ajouté.

Il a souligné que les examens, pour leur part, devraient avoir lieu en juillet 2020, précisant que rien n’a encore été décidé concernant les autres élèves (hors examens nationaux).

D’autre part, la rentrée universitaire devrait avoir lieu début juin et les examens se dérouleront à la fin du mois de juillet, a encore expliqué Fakhfakh, estimant que “C’est le scénario le plus probable”.

Il a par ailleurs révélé que tout a été fait pour garantir des bavettes accessibles en termes de prix en procédant à la baisse des prix et la suppression de la TVA.

“Quarante usines mobilisées actuellement sont capables de produire jusqu’au 200.000 bavettes par jour. On veut augmenter la cadence”, a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite