Laurent Fabius : “appliquer les choix du candidat”

Laurent Fabius :
Le candidat PS François Hollande a dû faire "une sévère mise au point" à son équipe de campagne, mercredi, après un nouveau couac sur une des mesures-phare de son projet, la création de 60.000 postes dans l’éducation, critiquée par l’aile gauche du parti. "J’ai participé à la réunion. Ce n’était pas un coup de colère", a rectifié l’ancien Premier ministre Laurent Fabius sur Europe 1 jeudi. Le député PS de Seine-Maritime a par ailleurs estimé que "dans une campagne présidentielle, il peut y avoir des discussions en interne. Mais une fois que les choix sont faits par le candidat, tout le monde doit appliquer ces choix", a-t-il ajouté.

Le socialiste s’est également exprimé sur le projet de création de 60.000 postes dans l’éducation nationale. "D’un côté, il faut qu’il y ait des recrutements dans l’Education nationale, mais de l’autre nous ne voulons pas augmenter le volume général de la Fonction publique", a précisé le socialiste. Donc au total, c’est à effectif constant", a-t-il conclu. Pour l’aile gauche du parti, cette réforme – qui pourrait figurer au programme du candidat – est impérative et ne peut se mener "par redéploiements", comme le laisse entendre le député Jérôme Cahuzac, chargé des finances au sein de l’équipe de campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite