La Turquie apportera “la contribution nécessaire et appropriée” pour résoudre la crise libyenne

La Turquie est disposée à contribuer, de la manière qu’elle juge nécessaire et appropriée, à la résolution de la crise libyenne dans le “respect de la sécurité du peuple libyen”, a indiqué le ministère turc des Affaires étrangères.

La Turquie apportera la contribution nationale qu’elle juge nécessaire et appropriée à l’application des décisions du Conseil de sécurité de l’ONU et des mesures visant la protection de la population civile en Libye, a indiqué le ministère dans un communiqué, relayé dimanche par l’Agence de presse turque "Anatolie".

Le ministère n’a pas précisé toutefois la nature de la contribution de la Turquie, pays membre de l’OTAN, aux efforts de la coalition internationale engagée dans des opérations militaires en Libye.

Le vice-Premier ministre turc, Bulent Arinc, a indiqué dimanche que son pays n’a pas pris part aux opérations internationales contre la Libye, précisant qu’aussi bien le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, que son ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, avaient indiqué que la Turquie ne participera pas à la coalition internationale contre le régime du Colonel Mouammar Kadhafi.

Une cellule de crise a été installée au ministère des Affaires étrangères turc pour suivre le développement de la situation sur le terrain en Libye, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Erdogan, en visite en Arabie saoudite, a indiqué lors d’un Forum à Djeddah, que son pays souhaite que l’opération militaire internationale en Libye prenne fin le plus vite possible.

"(…) nous souhaitons que l’action militaire s’achève le plus vite possible, et que la Libye puisse retrouver la stabilité au plus tôt", a dit Erdogan, cité par "Anatolie".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite