La mort d’Anwar al Aoulaki porte un “coup majeur” à Al-Qaida (Obama)

Le président américain Barack Obama a affirmé, vendredi, que la mort de l’imam radical Anwar al Aoulaki porte un "coup majeur" à la nébuleuse terroriste d’Al-Qaida, notamment sa branche yéménite d’Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA).

La mort d’al-Aoulaki, tué dans un raid aérien contre son convoi au Yémen, représente un "coup majeur porté à la filiale opérationnelle la plus active d’Al-Qaida", a souligné le président Obama en allusion à l’AQPA, responsable au cours des deux dernières années de plusieurs attentats manqués ayant visé le territoire US.

Obama a également estimé que la mort de cet imam radical d’origine américaine, surnommé par les médias américains "le Ben Laden de l’Internet" en raison de son utilisation assidue du Web pour le recrutement de jihadistes, représente un "hommage à notre communauté du renseignement", confirmant ainsi tacitement l’implication des services de renseignement US dans l’élimination du chef d’AQPA.

Anwar Al Aoulaki est soupçonné par les Etats-Unis de liens avec le Nigérian Omar Farouk Abdelmoutaleb, auteur de l’attentat manqué du 25 septembre 2009 sur un avion de ligne américain. Il aurait également inspiré l’auteur de la fusillade de la base militaire de Fort Hood au Texas, le commandant Nidal Hassan, qui avait fait 13 morts en novembre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite