La ministre française des Armées jeudi à Beyrouth

La ministre française des Armées Florence Parly se rendra jeudi et vendredi à Beyrouth pour accueillir le porte-hélicoptères Le Tonnerre chargé d’aide, après l’explosion qui a ravagé la capitale libanaise le 4 août, a annoncé mercredi son cabinet.

La ministre française des Armées Florence Parly se rendra jeudi et vendredi à Beyrouth pour accueillir le porte-hélicoptères Le Tonnerre chargé d’aide, après l’explosion qui a ravagé la capitale libanaise le 4 août, a annoncé mercredi son cabinet.

“Le message de ce déplacement, c’est +on est là, le soutien continue, l’aide annoncée est délivrée+”, a-t-on relevé. “Un des objectifs est de déblayer le port pour le rendre de nouveau opérationnel”, a-t-on ajouté.

Ce déplacement interviendra une semaine après celui du président Emmanuel Macron, premier chef d’Etat à s’être rendu à Beyrouth après la catastrophe.

Il a alors promis de l’aide aux Libanais et exhorté les autorités à engager des réformes structurelles pour pouvoir bénéficier d’une aide internationale à la reconstruction. Le gouvernement, honni de la population qui accuse ses dirigeants de corruption et d’incurie, a démissionné lundi.

Florence Parly accueillera le Tonnerrre, attendu dans la nuit de jeudi à vendredi, et rencontrera le président Michel Aoun.

Le Tonnerre, parti dimanche de Toulon (sud), transporte un groupement génie de l’armée de terre d’environ 350 hommes ainsi qu’un détachement de plongeurs démineurs de la Marine nationale afin de vérifier qu’il n’y a pas d’épaves rendant difficile l’accès du port.

Il emporte également des capacités de reconnaissance des accès maritimes et de soutien hydrographie, alors que le port n’est plus qu’un champ de ruines et que de nombreux quartiers alentours ont été détruits.

De l’aide alimentaire, notamment du blé, ainsi que des matériaux de construction (plâtre etc.) fournis par différents ministères français et par des entreprises privées sont également transportés par le porte-hélicoptères.

L’armée française va par ailleurs remettre 75.000 rations de combat aux Forces armées libanaises. Au total, la France va livrer 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide alimentaire d’ici au 15 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite