La Libye reconnaît les victimes de viol durant la révolte comme “victimes de guerre”

Le gouvernement libyen a adopté mercredi un décret reconnaissant les victimes de violences sexuelles commises durant la révolution en Libye comme “victimes de guerre”.

"Le gouvernement a adopté aujourd’hui (mercredi) un décret qui protège les victimes de viols durant la guerre de libération (du pays du régime de Mouammar Kadhafi en 2011), en les reconnaissant comme victimes de guerre", a annoncé le ministre de la Justice Salah al-Marghani.

Ce décret permettra à ces victimes de bénéficier de plusieurs aides médicales et financières mais aussi d’un logement et d’aide à l’éducation.

"Le texte avait été soumis au Congrès général national (CGN, parlement) pour l’adopter sous forme de loi", a précisé le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite