La France apporte son soutien “total” et “officiel” au processus de paix en Colombie (Fabius)

Le ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius a exprimé, lundi à Bogota, le soutien "total" et "officiel" de son pays aux négociations de paix en cours à la Havane (Cuba) entre le gouvernement colombien et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

"La Colombie souffre depuis trop longtemps du conflit avec les Farc et je tiens à dire, au nom de la France, que nous apprécions hautement l’initiative prise par le président Santos d’engager un dialogue pour mettre fin si possible à ce conflit", a déclaré M. Fabius lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue colombienne, Maria Angel Holguin.

Le chef de la diplomatie française a cependant tenu à préciser qu’ "il ne m’appartient pas de m’ingérer dans les affaires intérieures de la Colombie car la France, selon lui, n’est pas partie directement prenante à ce dialogue, mais je tiens à apporter mon soutien total et officiel à cette initiative".

Dans sa conférence de presse à la fin de sa visite en Colombie, troisième et dernière étape d’une tournée qui l’a déjà menée au Pérou et au Panama, le chef de la diplomatie française a également abordé le problème de la drogue qui, a-t-il souligné, a malheureusement pris une très grande ampleur et qui ne concerne pas seulement un pays ou une région, mais l’ensemble du monde, comme c’est le cas au Sahel et au Mali, où des groupes narcoterroristes ont voulu prendre possession de l’ensemble du Mali.

Selon M. Fabius, le trafic de drogue est un mal absolu et tous les pays démocratiques doivent s’unir pour lutter contre ce trafic. "Nous sommes d’accord pour unir nos efforts au plan international et notamment dans les contacts que nous avons en Afrique pour faire reculer ce fléau", a conclu le chef de la diplomatie française.

Pour sa part, la ministre des affaires extérieures de Colombie a insisté sur la nécessité de travailler en commun pour lutter contre le narco trafic et le crime organisé en Amérique centrale et aux Caraïbes.

Lors de cette conférence de presse, les deux chefs de la diplomatie se sont félicités des bonnes relations entre leur deux pays et en particulier de la présence économique de la France qui, selon M. Fabius, se développe fortement dans toutes ces parties d’Amérique latine qui connait un taux de croissance important et favorable et en particulier en Colombie.

A noter que la France constitue le premier employeur étranger en Colombie avec plus de 110 filiales dans le pays employant quelques 50.000 personnes dans des secteurs qui vont des télécommunications aux banques en passant par les transports et les biens d’équipement, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite