La CEDEAO ordonne la libération “immédiate” de Michel Gbagbo pour des raisons de santé

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a ordonné la libération "immédiate" pour des raisons de santé de Michel Gbagbo, fils de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

La cour a demandé à l’Etat ivoirien de prendre des "mesures d’urgence" pour assurer l’évacuation en France de Michel Gbagbo aux fins de son hospitalisation, a rapporté la radio londonienne BBC dans son bulletin du soir

Le fils ainé de Laurent Gbagbo a été mordu par un serpent venimeux alors qu’il venait d’être incarcéré dans une prison du nord du pays, rapporte la radio citant les propos d’un de ses avocats qui dénonce "l’indifférence des autorités à l’égard de son état de santé".

La cour de justice de la Cédéao s’inspire largement de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme, y compris en matière des conditions de détention et de protection des personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite