L’artillerie turque a bombardé des positions de l’EI en Syrie

L’artillerie turque a bombardé dimanche des positions du groupe extrémiste de “l’état islamique” (EI) dans la province septentrionale syrienne d’Alep, rapporte la presse locale.

Un total de 27 extrémistes Daesh ont été tués lors de ces bombardements ayant visé Havar Kilis, Harcele et Delha dans la région d’Azaz, située à environ 5 km au sud de la frontière turque, et où l’opposition syrienne a réussi à reprendre des villages aux extrémistes, indique l’agence de presse Anadolu.

Les avions des forces de la coalition internationale de lutte contre Daesh ont aussi pilonné des cibles du groupe extrémiste à Havar Kilis et ses environs, a ajouté la même source.

La Turquie veut "nettoyer" le nord de la Syrie de la présence de l’EI qui attaque la ville de Kilis (sud-est de la Turquie), a affirmé le président Recep Tayyip Erdogan.

Au moins 20 personnes ont été tuées depuis janvier dernier à Kilis par des obus de mortier tirées des zones sous contrôle de l’EI, selon le gouverneur de la province.

Ankara, "laissée seule" et n’ayant pas encore obtenu "le soutien souhaité de ses alliés, en particulier des pays qui ont des forces dans la région", "n’hésitera pas à prendre seuls les mesures nécessaires" à cause des difficultés rencontrées à Kilis et des menaces des extrémistes, a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite