L’armée syrienne annonce une trêve de trois jours à l’occasion de Aïd Al Fitr

L’armée syrienne a annoncé l’instauration d’un “régime de calme” de 72 heures à partir de ce mercredi 01h00, à l’occasion de la fête de Aïd Al Fitr, mais des combats et des frappes aériennes sont toujours signalés.

Il s’agit de la première trêve nationale depuis celle de février, qui avait été négociée par les grandes puissances pour faciliter les discussions de paix de Genève. Elle a depuis volé en éclat et les négociations ont été rompues en avril.

Les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) ont accepté le principe d’une trêve à l’occasion de l’Aïd, à condition que le gouvernement syrien la respecte.

"Nous, les groupes révolutionnaires armés de Syrie, saluons tout effort qui aille dans le sens d’un cessez-le-feu permettant que la période de l’Aïd Al Fitr soit heureuse. Nous annonçons que nous le respecterons, aussi longtemps que l’autre partie le fera", lit-on dans le communiqué de l’ASL.

Le haut commandement de l’armée a indiqué par voie de communiqué qu’"un régime de calme" devait être appliqué "sur l’ensemble du territoire de la République arabe syrienne pour une période de 72 heures à compter du 6 juillet 01h00 et jusqu’au 8 juillet 2016 à 24h00".

A Tbilissi où il se trouvait en visite mercredi, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’en est félicité, estimant qu’il s’agissait d’un "signe avant-coureur" d’accords plus ambitieux et plus durables.

"Nous accueillons très favorablement la proclamation de l’armée syrienne sur ces 72 heures d’accalmie", a-t-il dit lors d’une conférence de presse, en ajoutant que des discussions étaient en cours pour tenter d’obtenir une prolongation de cette pause dans les combats.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite