L’ambassadeur de Libye à Washington appelle Kadhafi à renoncer au pouvoir

L’ambassadeur de Libye à Washington, Ali Suleiman Aujali, a appelé vendredi soir Mouammar Kadhafi à renoncer au pouvoir et à arrêter les “exactions” à l’encontre du peuple libyen, emboitant le pas à plusieurs autres diplomates libyens qui ont annoncé leur défection.

"Etre capable de s’exprimer à l’encontre du régime de Kadhafi en ce moment décisif est certainement une grande réalisation", a lancé sur CNN le diplomate libyen, tout en pressant la communauté internationale à intervenir d’urgence pour empêcher davantage d’effusion de sang en Libye.

M. Aujali a appelé les Etats-Unis et l’Otan à décréter une "zone de non-vol" en Libye afin de protéger les citoyens libyens d’éventuelles attaques par voie aérienne, tout en plaidant pour des sanctions financières ciblées à l’encontre des principales personnalités du régime de Kadhafi.

La Maison Blanche a annoncé vendredi des sanctions unilatérales à l’encontre de la Libye en raison de l’usage de la force à l’encontre des manifestants, tout en affirmant que la légitimité du régime de Kadhafi a été "réduite à zéro".

De son côté, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a affirmé devant le Conseil de sécurité que plus de 1.000 personnes ont été tuées en Libye où des violations graves des droits de l’homme sont signalées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite