Huit Etats perdent leur droit de vote à cause d’une dette envers l’ONU

Huit Etats ont perdu leur droit de vote aux Nations unies à cause d’une dette “importante” envers l’organisation multinationale, a fait savoir le Secrétaire général Antonio Guterres dans une lettre adressée l’Assemblée générale de l’ONU.

Il s’agit de l’Iran, Soudan et Venezuela, Antigua-et-Barbuda, Congo, Guinée, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Vanuatu, a précisé le chef de l’ONU.

L’article 19 de la Charte des Nations unies prévoit une suspension du droit de vote à l’Assemblée générale pour tout pays dont le montant des arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées.

M. Guterres a, en outre, indiqué que le montant minimum que chacun de ces pays doit payer pour récupérer son droit de vote: l’Iran devra ainsi débourser un peu plus de 18 millions de dollars, le Soudan près de 300.000 dollars et le Venezuela environ 40 millions de dollars.

Le budget annuel de fonctionnement de l’ONU, approuvé en décembre, est d’environ 3 milliards de dollars. Celui des opérations de paix, séparé et approuvé en juin, atteint quelque 6,5 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite