France: le musée abritant la collection Pinault ouvrira en 2021 à Paris

L’ouverture prévue mi-juin de la Bourse de Commerce rénovée à Paris, qui doit accueillir une partie de la collection d’art contemporain du milliardaire français François Pinault, est reportée au printemps 2021 du fait de l’épidémie du coronavirus, a annoncé vendredi Pinault Collection.

L’interruption actuelle du chantier due au confinement, puis les mesures de distanciation sociale qui s’imposeront ensuite retarderont et allongeront d’autant les travaux de finition, a expliqué Pinault Collection dans un communiqué.

“C’est avec grande tristesse que nous avons dû nous résoudre à ce report, alors que l’ouverture de la Bourse de Commerce s’annonçait comme une grande fête”, a déclaré à l’AFP l’ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, conseiller de François Pinault.

“Plutôt que de se trouver dans un calendrier glissant dont nous ne saurions jamais le terme, nous avons préféré le confort de la certitude qu’au printemps 2021 le musée ouvrira dans une situation normalisée”, a-t-il expliqué.

Le bâtiment de l’ancienne Bourse de Commerce, au coeur de Paris, entièrement restauré et transformé selon le projet du grand architecte japonais Tadao Ando, avait été livré le 9 mars.

Devait débuter alors la période de “levée des réserves”, pendant laquelle devaient être effectuées simultanément d’importantes opérations de finition, aménagements techniques, mobiliers et muséographiques.

Entre mars et juin, devaient se conjuguer le chantier des finitions avec celui de l’aménagement des abords, assuré par la Ville de Paris, et celui de l’installation des oeuvres: soit un minimum de 200 intervenants par jour sur place, a estimé l’ancien ministre.

Cette phase, interrompue dès le 16 mars, avait été estimée à trois mois sur la base d’un calendrier très serré.

Quand les travaux reprendront, les mesures sanitaires et de protection des salariés feront que “le rythme du chantier se trouvera considérablement ralenti”. Notamment du fait de la “limitation drastique” des effectifs pouvant être présents, “au moins dans un premier temps”.

“La durée totale des opérations restant à accomplir est aujourd’hui estimée à huit ou neuf mois”, a encore indiqué Pinault Collection.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite