Entretien téléphonique Harper-Cameron sur la situation “grave et chaotique” en Libye

Le Premier ministre canadien Stephen Harper s’est entretenu au téléphone, jeudi en fin d’après midi, avec son homologue britannique David Cameron, au sujet de la situation "grave et chaotique" qui prévaut en Libye, selon la Primature canadienne.

"Les deux Premiers ministres se sont remerciés pour la précieuse aide mutuelle fournie par les deux pays dans l’évacuation des Canadiens et des Britanniques de la Libye et de l’Egypte", indique un communiqué de la Primature.

Les deux hommes se sont "dits fort préoccupés par les gestes extrêmement inquiétants que pose le régime Kadhafi en attaquant et en oppressant ses citoyens", ajoute le communiqué, soulignant que MM. Harper et Cameron "ont convenu de rester en communication étroite pour collaborer à l’évacuation de leurs ressortissants et d’autres personnes qui se trouvent en Libye, mais aussi pour trouver des moyens de promouvoir la paix et la démocratie dans ce pays et dans l’ensemble de la région".

Deux cents Canadiens ont été évacués jeudi de Libye, ou étaient sur le point de l’être, grâce à l’aide de pays alliés, a indiqué dans un communiqué le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, qui se trouve à Rome pour superviser les opérations de rapatriement des premiers canadiens.

Encourageant les Canadiens à quitter les pays de cette région, le ministre a ajouté que l’évacuation de 200 Canadiens, "pratiquement" tous ceux "qui attendaient à l’aéroport de Tripoli", a été menée grâce aux avions et navires affrétés par le Royaume-Uni, l’Espagne et les Etats-Unis.

"Plus tôt aujourd’hui (jeudi), le vol d’évacuation Tripoli-Rome prévu a été annulé par l’exploitant des services d’affrètement pour des raisons de sécurité. Toutefois, nous avons pris d’autres arrangements. Notre but est d’évacuer les Canadiens. En toute sécurité. Par tous les moyens possibles", a affirmé M. Cannon.

"Pour la suite des opérations, le gouvernement a dérouté un avion (militaire) C-17 pour participer à cette évacuation. Cet appareil peut transporter 156 Canadiens. Il fera bientô t route d’Allemagne vers Rome puis s’envolera vers Tripoli le plus tôt possible, à condition que les autorités libyennes l’autorisent à se poser", poursuit le ministre des Affaires étrangères, soulignant qu’un charter se trouvant à Amman, en Jordanie, a été affrété par le Canada et "devrait arriver à Tripoli aux premières heures vendredi matin".

Le chef de la diplomatie canadienne a en outre indiqué avoir demandé au gouverneur général du Canada, David Johnston, de mettre à la disposition des opérations de rapatriement l’appareil devant le conduire vendredi au Koweït. "Il a courtoisement accepté", a-t-il dit.

Réaffirmant être en contact avec ses homologues italien, français, britannique et américain, M. Cannon a indiqué qu’il participera lundi à Genève à la réunion du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, pour examiner la situation qui prévaut en Libye.

"Le nombre de Canadiens inscrits auprès de nos services et qui ont exprimé leur intention de quitter la Libye s’établit actuellement à 213", a fait savoir le chef de la diplomatie canadienne.

Il a d’autre part exhorté les autorités libyennes "à cesser d’utiliser la force et d’exercer des violences intolérables contre la population civile".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite