Egypte: “Comité des sages” pour assurer une transition pacifique du pouvoir

Egypte:
Le "comité des sages", créé au lendemain des évènements que connait l’Egypte depuis le 25 janvier dernier, a annoncé, vendredi, qu’il se penche actuellement sur l’examen d’une formule consensuelle entre les manifestants et le gouvernement pour assurer une transition pacifique du pouvoir dans le pays.

Dans des déclarations à la presse, Kamal Aboulmajd, membre du comité, a relevé que cette formule devrait permettre le rapprochement des vues des deux protagonistes dans un délai de deux jours.

Le comité comprend notamment le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, l’homme d’affaires, Najib Swaris, les anciens ambassadeurs Nabil Arabi et Nabil Fahmy, l’éditeur Ibrahim Moallem, l’ancien ministre de l’Information, Hassan Mansour et le compositeur Ammar El Sherei, ainsi que les auteurs Mustafa Kamel El-Sayed, Salama Ahmed Salama, Jamil Mattar et Nevin Massad.

M. Aboulmajd a relevé que le comité a présenté plusieurs propositions pour l’apaisement des manifestants, notamment celle se rapportant à la désignation du vice-président, Omar Souleimane pour la gestion de la phase de transition.

Parmi ces propositions figurent celles portant sur l’implication des jeunes, ainsi que d’autres composantes de la scène politique dans le processus de dialogue national et l’accélération de la cadence des réformes politiques, ainsi que la mise en place des garanties adéquates pour assurer un transfert pacifique du pouvoir, a-t-il fait remarquer.

Les "Sages" avaient appelé, dans un communiqué, l’Etat à défendre la vie, la sécurité et le droit d’accès des manifestants aux places publiques pour manifester et à assurer l’arrêt immédiat des "actes d’intimidation et de violence barbares perpétrés contre les citoyens".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite