Déconfinement: pas de cérémonies religieuses “avant le 2 juin”

Edouard Philippe a annoncé mardi que les cérémonies religieuses ne pourront se dérouler “avant le 2 juin”, et qu’il était préférable que les mariages soient reportés, lors de la présentation de la stratégie de déconfinement devant les députés.

“Les lieux de culte pourront continuer à rester ouverts. Mais je crois qu’il est légitime de (…) demander de ne pas organiser de cérémonies avant le 2 juin”, a indiqué M. Philippe, tout en concédant savoir “l’impatience des communautés religieuses”.

La semaine dernière, la conférence des évêques de France (CEF) avait jugé “essentiel” que la vie ecclésiale – messes, mariages, baptêmes, etc. – puisse reprendre son “caractère communautaire” à partir du 11 mai, “au même rythme que la vie scolaire, sociale et économique”. Quelques jours avant, Emmanuel Macron avait dit vouloir rester très prudent sur le sujet, souhaitant une période d’observation pouvant durer jusqu’à juin.

A l’Assemblée, le chef du gouvernement a aussi déclaré qu'”en attendant des jours meilleurs, les mairies continueront à proposer, sauf urgence, le report des mariages”.

De manière générale, a-t-il dit, “les rassemblements organisés (…) dans des lieux privés seront (…) limités à 10 personnes”.

En revanche, “les cérémonies funéraires resteront évidemment autorisées, comme aujourd’hui dans la limite de 20 personnes”, et “les cimetières seront à nouveau ouverts au public dès le 11 mai”, selon lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite