Covid-19: une nouvelle unité de réanimation médicale à Tanger

Une nouvelle unité de réanimation médicale a été ouverte, vendredi, au niveau de la clinique de sécurité sociale de Tanger, ce qui devrait contribuer à augmenter la capacité litière consacrée au traitement des cas critiques d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19).

Créée pour renforcer l’offre sanitaire dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et pour assurer la prise en charge des personnes contaminées par le virus, cette unité sera supervisée par une équipe médicale militaire, composée de 48 médecins et infirmiers spécialistes en réanimation, anesthésiologie, épidémiologie et virologie.

Selon le médecin lieutenant-colonel, Laoutid Jaouad, professeur en anesthésie-réanimation, chef du service de réanimation à l’hôpital militaire Moulay Ismail de Meknès, la capacité de la nouvelle unité est de 20 lits répartis en deux sections: la première, destinée à la réanimation (9 lits), est équipée du matériel nécessaire pour prendre en charge les cas critiques du Covid-19. Ces équipements sont notamment des appareils de respiration artificielle et des appareils de surveillance des fonctions vitales des patients, a-t-il précisé.

Dotée d’une capacité d’environ 11 lits, la deuxième section est allouée au service de soins intensifs pour prendre en charge les patients qui sont dans un état moins grave, a-t-il expliqué, notant que cette section est équipée d’appareils de surveillance des fonctions vitales des patients et de respiration artificielle, ainsi que d’appareils optiflux, qui permettent d’injecter une grande quantité d’oxygène pour aider les patients à surmonter l’épreuve de la réanimation.

De son côté, le colonel Said El Mrani, professeur à la Faculté de médecine et de pharmacie, spécialiste en virologie, épidémiologie et en sécurité biologique, a affirmé que, conformément aux Hautes instructions du Roi Mohammed VI, des équipes médicales militaires ont été dépêchées à Tanger pour soutenir les équipes médicales civiles pendant cette deuxième étape de l’épidémie. Il a souligné que les équipes médicales militaires spécialisées en réanimation seront chargées de traiter les cas critiques de Covid-19 et d’accompagner les équipes médicales civiles, notant que la capacité de la nouvelle unité est passée de 3 à 20 lits, grâce aux efforts des différents intervenants.

Le professeur a, à cet égard, relevé qu’une stratégie unifiée et homogène a été mise en place pour lutter contre le virus, notant qu’elle vise notamment à “diminuer le nombre de cas critiques et à réduire à zéro le nombre de décès” dus au Covid-19. “La guerre contre le virus n’est pas encore gagnée. Nous avons besoin du soutien des citoyens pour relever ce défi et réduire le nombre de personnes infectées” par le Covid-19, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite