Covid-19: restrictions de voyages en Europe, une équipe de l’OMS à Wuhan

La France ferme dimanche ses grands centres commerciaux et boucle ses frontières aux pays extérieurs de l’UE, serrant la vis comme le Portugal, l’Allemagne ou le Canada pour freiner la troisième vague du Covid-19.

Sous le contrôle étroit des autorités chinoises, les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) censés enquêter sur l’origine de la pandémie se sont rendus dimanche au marché Huanan de Wuhan, au centre de la Chine, où le coronavirus est apparu fin 2019.

L’équipe a “rencontré des personnes clés” et a “posé des questions pour aider à mieux comprendre des facteurs qui ont permis l’émergence du Covid”, a déclaré un membre de cette équipe, Peter Daszak dans un tweet.

Même si un an s’est écoulé depuis l’apparition de l’épidémie dans cette ville, M. Daszak a jugé que parler au personnel et voir le marché avait été “très informatif”.

Les experts n’ont répondu à aucune question des journalistes, tenus à l’écart par les forces de l’ordre.

Cette visite est ultra-sensible pour Pékin, accusé d’avoir tardé à réagir face aux premiers cas.

Si la Chine a pu limiter le nombre de ses décès à 4.636, selon le décompte officiel, le reste du monde lutte encore contre le virus et ses variants qui pourraient alourdir le bilan de 2,2 millions de morts et 102 millions de contaminations.

Les autorités australiennes ont promptement confiné dimanche pour cinq jours deux millions de personnes à Perth après la détection d’un seul cas.

“Notre politique est celle d’une réponse rapide et ferme (…) afin de reprendre le contrôle de la situation et ne pas assister au développement de foyers d’infection comme on en a vus ailleurs dans le monde”, a déclaré le Premier ministre de l’Etat Mark McGowan.

 

“heures cruciales”

 

En France, quelque 400 centres commerciaux non-alimentaires de plus de 2.000 m2 ont fermé dimanche: le gouvernement veut aplatir la courbe des contaminations, tout en écartant pour l’instant un troisième confinement aux lourdes conséquences économiques et sociales.

Le président Emmanuel Macron en a appelé au civisme des citoyens: “Les heures que nous vivons sont cruciales. Faisons tout pour freiner l’épidémie ensemble”, a-t-il tweeté samedi soir.

Après les récentes émeutes aux Pays-Bas, les gouvernements s’inquiètent de l’adhésion des populations aux restrictions: à Vienne, une manifestation de l’extrême droite contre les mesures anti-Covid a été interdite dimanche par la police.

A Bruxelles, au moins 200 personnes ont été arrêtées préventivement dimanche pour empêcher deux manifestations interdites par les autorités contre les mesures anti-Covid.

Les restrictions de circulation s’alourdissent: la France réclame un test PCR négatif pour tout voyageur en provenance de l’UE et ferme ses frontières aux pays extérieurs à l’Union, sauf motif essentiel.

Le Portugal interdit à partir de dimanche les déplacements non essentiels à l’étranger. La veille, l’Allemagne a fermé son territoire aux personnes venant de cinq pays fortement touchés par les différents variants du Covid-19.

Le Portugal est le pays le plus durement frappé au monde en proportion de sa population. “Il y a tant de morts, nous n’avons pas d’endroits pour en entreposer autant, tout est surchargé. Avec le Covid-19, j’ai déjà perdu ma tante, mon cousin, mon père et mon grand-père”, déplore Artur Palma gérant de pompes funèbres en banlieue de Lisbonne.

Le Canada va aussi durcir les restrictions à l’entrée sur son sol, pour “décourager les voyageurs”, selon le Premier ministre Justin Trudeau.

Aux Etats-Unis, les masques seront obligatoires à partir de mardi dans les transports publics, avions, bus, trains, taxis et ferries dans tout le pays.

Les nouveaux cas de Covid et les hospitalisations sont en baisse aux Etats-Unis depuis deux semaines. Selon les experts, cette amélioration est liée au respect des gestes barrières comme au fait que la période des fêtes, favorable aux rassemblements, est loin.

Il y a encore plus de 3.000 morts par jour, en raison du délai entre hospitalisations et décès, mais les courbes vont dans la bonne direction dans le pays le plus touché au monde, qui approche les 440.000 décès.

“La période de voyages que le virus a exploitée est quasiment terminée”, explique à l’AFP Amesh Adalja, du Centre Johns Hopkins pour la sécurité sanitaire.

En Norvège, le gouvernement a levé samedi des mesures de semi-confinement à Oslo et sa région, prises le week-end dernier après la détection de cas du variant britannique.

Répit également à Rome où les musées du Vatican, dont la célèbre Chapelle Sixtine, rouvrent lundi après 88 jours de fermeture.

En revanche au Pérou, la citadelle inca du Machu Picchu, ferme dimanche pour au moins deux semaines, en raison d’une deuxième vague épidémique.

 

 Berlin menace les laboratoires fautifs

 

Le monde entier compte sur la vaccination pour stopper l’épidémie. L’Algérie a lancé samedi sa campagne de vaccination avec le vaccin russe Spoutnik V quand l’Egypte attend dimanche sa première cargaison de vaccins du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca.

L’Afrique du Sud a commandé 20 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19.

Mais les retards de livraison inquiètent l’UE. Berlin a menacé dimanche d’action en justice les laboratoires ne “respectant pas leurs obligations” de livraison de vaccins à l’UE. “Aucune entreprise ne peut favoriser un autre pays par rapport à l’UE après coup”, a déclaré le ministre de l’Économie Peter Altmaier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite