Covid-19: Le Fonds spécial de gestion de la pandémie collecte près de 28 MMDH

Le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), mis en place sur hautes instructions du roi Mohammed VI, a atteint près de 28 milliards de dirhams (MMDH).

Sur instructions du souverain, le Fonds Hassan II a contribué à hauteur de 1 MMDH à ce fonds qui permettra de mobiliser des ressources financières additionnelles importantes sous forme de dons.

Le Groupe OCP a, pour sa part, indiqué avoir apporté une contribution de 3 MMDH à ce Fonds, tandis que sur proposition de son actionnaire principal, le Conseil d’Administration d’Al Mada a décidé d’accorder une contribution financière sous la forme d’un don de 2 MMDH.

Bank of Africa a, de son côté, contribué à hauteur de 1 MMDH, alors que le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a dédié la même somme.

Les 3,3 MMDH correspondant à l’amende de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) contre Maroc Telecom seront également versés au Fonds.

La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) a annoncé sa contribution directe au Fonds via un don de 1 MMDH, alors que Afriquia, filiale du groupe Akwa, a apporté la même contribution. L’Association des Régions du Maroc (ARM) avait aussi annoncé avoir consacré 1,5 MMDH au service de cette cause.

L’Agence Nationale de la Conservation Foncière du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC) a fait un don de 1 MMDH, tandis que le Groupe MAMDA-MCMA a annoncé une contribution de 500 millions de dirhams (MDH).

La CGEM a fait don de 1 MMDH au Fonds, avec l’accord de l’État et des syndicats, alors que le Comité de gestion des contrats spéciaux de formation a décidé, à l’initiative de toutes ses composantes, d’apporter une contribution de 1 MMDH. Tanger Med et Marsa Maroc ont fait don de 300 MDH chacun, alors que le Crédit Agricole et l’Office national des aéroports (ONDA) ont fait une contribution à hauteur de 200 MDH chacun.

Le CIH Bank, lui, a apporté une contribution financière de l’ordre de 150 MDH au Fonds et le Groupe Barid Al-Maghrib a annoncé une contribution à hauteur de 153 MDH.

La société de distribution des hydrocarbures “Pétrole du Maghreb” (Petrom) a apporté 100 MDH, tout comme la Compagnie sucrière marocaine (Cosumar), qui a fait don du même montant.

La Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) a, quant à elle, annoncé le versement de 100 MDH au Fonds, sur instruction du Président de son Conseil d’Administration, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et porte parole du gouvernement.

Le Groupe Société Générale Maroc contribue avec 110 millions de dirhams (MDH) au Fonds, l’Office national des Chemins de fer (ONCF) a annoncé une contribution de 100 MDH et la Fondation “WINXO Solidarités” a décidé d’y affecter la moitié du bénéfice net d’exploitation réalisé en 2019, soit 100 MDH.

Les conseillers du roi et des chargés de mission du Cabinet royal ont fait don d’un mois de salaire au Fonds spécial pour la gestion de cette pandémie.

Les membres du gouvernement ont, quant à eux, fait don d’un mois de salaire au profit de ce Fonds spécial, alors que les membres des deux Chambres du Parlement ont annoncé avoir contribué avec leurs allocations d’un mois.

Les officiers supérieurs des Forces Armées Royales, Généraux et Colonel-Majors, de toutes les composantes : Terre, Air, Mer et Gendarmerie Royale, ont aussi contribué par le don d’un mois de salaire.

Le Directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a décidé également une contribution de 40 MDH de ces institutions.

Le Groupe LabelVie a aussi contribué à hauteur de 50 MDH, alors que le Groupe Al Omrane réserve également une contribution de 50 MDH destinée à ce Fonds spécial.

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a annoncé une contribution de 50 MDH au Fonds, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a décidé de faire don de 10 MDH, la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Guelmim-Oued Noun fait don d’un million de dirhams et Menara Holding a fait part de sa décision de contribuer à ce fonds avec un montant de 3 millions DH.

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a annoncé une contribution à hauteur de 500 millions de dirhams (MDH), la CCIS de Dakhla-Oued Eddahab fait don de 1 MDH et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) annonce une contribution de 30 millions de dirhams (30 MDH).

La Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie (BMCI) a annoncé une contribution de 85 MDH, la Société des boissons du Maroc (SBM) a annoncé une contribution de 30 MDH, la Mutuelle de l’Action Sociale (MAS) et la Caisse Autonome Invalidité-Décès (CAID) des employés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont décidé d’apporter une contribution d’un MDH.

La Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a décidé de faire don de 10 MDH, alors que le Dépositaire Central des valeurs mobilières, Maroclear, a fait don de 5 MDH.

Plusieurs dons d’entreprises et de fondations viennent s’ajouter aux contributions suscitées, en plus des dons de particuliers et des montant recueillis à partir du service SMS sur le numéro “1919”, mis en place pour permettre aux citoyens, s’ils le souhaitent, de contribuer au Fonds spécial de gestion de la pandémie du Coronavirus, sachant que chaque SMS vers ce numéro représente un don de 10 dirhams.

Le décret portant création de ce Fonds a été signé en application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, tendant à assurer le financement des mesures de prévention et de lutte contre le Coronavirus et ses effets.

Les personnes intéressées sont invitées à verser leurs dons au compte d’affectation spéciale par virement bancaire sur le compte : RIB 001 810 00 780 002 011 062 02 21, ouvert sur les livres de BANK AL-MAGHRIB /RABAT, au nom du Trésorier Ministériel auprès du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration.

Ce fonds est réservé essentiellement à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence, pour traiter dans de bonnes conditions les personnes qui seraient atteintes par le virus.

Il est également dédié au soutien de l’économie nationale pour faire face aux chocs induits par cette pandémie à travers des mesures proposées par le Comité de veille économique, en vue d’atténuer notamment les impacts sur le plan social.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite