Coronavirus: un millier de personnes en quarantaine en Allemagne

Un millier de personnes ont été placées en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne alors que le nombre de cas confirmés dans le pays a grimpé à 53, selon un bilan des autorités sanitaires vendredi.

La mesure concerne le district de Heinsberg, très proche de la frontière néerlandaise, où un millier de personnes doivent rester chez elles tandis que les écoles et les crèches ont été fermées jusqu’à lundi, ainsi que les administrations. Toutes les audiences du tribunal ont été repoussées.

La mesure a été rendue nécessaire après qu’un couple porteur du virus a participé le week-end dernier au carnaval, un événement annuel très populaire notamment dans l’ouest de l’Allemagne.

Dans cette région de Heinsberg, 20 cas de nouveau coronavirus ont été détectés, selon le ministère régional de la Santé de l’Etat régional de Rhénanie du Nord-Westphalie.

La commune de Gangelt, qui jouxte la frontière avec les Pays-Bas, est particulièrement touchée.

A Hambourg, l’un des plus grands ports d’Europe, les parents et enfants en contact avec un employé du service pédiatrique d’un hôpital universitaire, contaminé par le nouveau coronavirus, ont également été mis en quarantaine pour 14 jours.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a déjà prévenu que l’Allemagne était “au début d’une épidémie de coronavirus” alors que les cas détectés s’étendent désormais à six des 16 Etats régionaux. Seul l’Est du pays n’a jusqu’ici enregistré aucun cas.

Depuis jeudi, les voyageurs en provenance de Chine, Corée du Sud, Japon, Iran et Italie doivent donner leurs coordonnées aux autorités sanitaires à leur arrivée afin que celles-ci puissent éventuellement les contacter en cas de nouveaux cas parmi les passagers venus de ces pays très touchés par le virus.

Berlin doit également décider rapidement si le Salon du tourisme ITB, l’un des rendez-vous majeurs du secteur, est maintenu ou annulé alors qu’il doit se tenir du 4 au 8 mars et attire quelque 160.000 visiteurs et 10.000 exposants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite