“Ce selfie avec Obama n’était pas déplacé” affirme la chef du gouvernement danoise

La chef du gouvernement danoise Helle Thorning-Schmidt a dit mercredi ne pas regretter l’autoportrait (“selfie”) controversé pris en Afrique du Sud avec le président américain Barack Obama et le Premier ministre britannique David Cameron lors de la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela.

"Ce n’était pas déplacé. Il y a eu des tas de photos prises dans la journée (…) et j’ai seulement pensé que c’est plutôt amusant", a affirmé le Premier ministre au quotidien Berlingske, au lendemain de la cérémonie à Soweto.

"Cela montre peut-être aussi que quand nous nous rencontrons entre chefs d’État et de gouvernement, nous sommes aussi tout simplement des gens qui s’amusent ensemble", a-t-elle ajouté.

Un photographe de l’AFP, Roberto Schmidt, a immortalisé les trois dirigeants politiques au moment où Mme Thorning-Schmidt, entourée de MM. Cameron et Obama, tendait son téléphone à bout de bras et s’apprêtait à prendre un cliché des trois, tout sourires. Le geste a été longuement commenté dans les médias et par les internautes.

La Danoise a estimé que l’ambiance dans le stade Soccer City s’y prêtait. "Il y avait évidemment de la tristesse, mais au fond c’était un événement festif, où on a aussi célébré un homme qui a vécu 95 ans et accompli énormément de choses dans sa vie", a-t-elle souligné.

Le photographe est revenu sur la "crise de jalousie" de la First Lady. "J’ai lu, plus tard, sur les réseaux sociaux, que l’épouse du président américain, Michelle Obama, aurait eu l’air ‘figée’ ou bien encore ‘contrariée’ en voyant la Première ministre danoise prendre ce ‘selfie’ avec son mari et Cameron", poursuit-il. "Mais les photos peuvent mentir. En réalité, quelques secondes plus tôt, la Première dame des Etats-Unis riait et plaisantait elle aussi avec tous ceux qui l’entouraient, Cameron et Schmidt compris. L’air sérieux qu’elle a l’air de prendre sur ma photo n’est que le pur fruit du hasard".

Mais sur les réseaux sociaux, c’est autre chose qui interloque les lecteurs: l’attitude de la première dame.

Michelle Obama ne sourit pas, regarde semble-t-il avec suspicion la familiarité naissante entre son mari et la premier ministre danoise. Un autre cliché, un moment plus tard, capte même un changement de place des plus suspects: Michelle est venue se mettre entre Barack Obama et Helle Thorning Schmidt comme pour mettre fin à une idylle naissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite