Bruxelles est prête à participer au financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique

La Commission européenne est prête à participer au financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique, a affirmé, jeudi, un porte-parole de la commission.

«Dans le cas où des entreprises pharmaceutiques feraient une proposition claire et structurée, réunissant toutes les conditions d’une chaîne de production satisfaisante au Maroc – incluant les conditions techniques, réglementaires, de licence – la Commission européenne pourrait participer au financement d’une unité de production de vaccins dans le Royaume”, indique le porte-parole  dans une déclaration exclusive à la MAP.

Interrogé sur le rôle que peut jouer le Maroc au regard de son positionnement en tant que hub vers le continent africain, afin de soutenir à la fois la souveraineté de l’Europe dans les domaines de l’économie de la vie et être une plate-forme pour l’Afrique, le porte-parole a jugé “important que l’Afrique se dote d’une capacité endogène de production de vaccins”.

“Cette infrastructure est nécessaire au-delà de la pandémie du Coronavirus”, a-t-il expliqué, notant que “des discussions sont en cours à ce sujet entre l’Union européenne et l’Union Africaine”.

Le porte-parole de l’exécutif européen a précisé que «les instruments financiers dont la Commission dispose, notamment le Fonds européen pour le Développement Durable Plus (EFSD+), sont appropriés dans l’appui à des partenariats public-privé en général et dans ce domaine en particulier».

Il a, par ailleurs, rappelé que la Commission européenne a mobilisé 456 millions d’euros d’aide bilatérale pour répondre aux besoins immédiats d’ordre sanitaire et socio-économique au Maroc dans la cadre de la réponse à la pandémie du Coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite