Barrage sur le Nil: nouvelle réunion le 3 août sous l’égide de l’UA (Soudan)

Une nouvelle réunion sous l’égide de l’Union africaine (UA) consacrée à la construction controversée d’un barrage sur le Nil, aura lieu le 3 août, a annoncé lundi à la presse le ministre soudanais de l’Irrigation et des ressources hydrauliques.

La réunion qui doit regrouper sous la présidence sud-africaine l’Ethiopie, le Soudan et l’Egypte sera “consacrée aux questions en suspens”, a indiqué Yasser Abbas sans autres précisions.

Appelé à devenir la plus grande installation hydroélectrique d’Afrique, le Grand barrage de la Renaissance (Gerd), construit par l’Ethiopie sur le Nil Bleu (qui rejoint au Soudan le Nil Blanc pour former le Nil), est une source de forte tensions avec l’Egypte depuis 2011.

L’Ethiopie estime que le Gerd est essentiel pour son développement économique, alors que l’Égypte – dont l’irrigation et l’eau potable dépendent à 90% du Nil – le considère comme une menace vitale.

L’Egypte et le Soudan, situés en aval, veulent un accord global sur le barrage – et notamment la manière dont il est géré – mais l’Ethiopie y est réticente.

L’Egypte invoque également “un droit historique” sur le fleuve garanti par des traités conclus en 1929 et 1959. Mais l’Éthiopie s’appuie sur un traité signé en 2010 et boycotté par l’Egypte et le Soudan autorisant des projets d’irrigation et de barrages sur le fleuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite