“Avion de la drogue” au Mali: deux “grands suspects” arrêtés à Bamako

Les autorités maliennes ont arrêté à Bamako deux hommes considérés comme de "grands suspects" dans le cadre de l’enquête sur l’avion chargé de cocaïne qui avait atterri en novembre 2009 dans le désert malien.

"Nous pouvons le dire aujourd’hui: il y a quelques jours, deux +grands suspects+ ont été arrêtés" dans le cadre de l’affaire de l’"avion de la drogue", a affirmé une source proche du dossier, dont les informations ont été confirmées par deux sources sécuritaires. "Les deux personnes sont originaires du nord du Mali, mais l’un est aussi originaire du Sahara occidental et a longtemps vécu dans les camps de Tindouf (extrême sud-ouest algérien), a-t-elle ajouté, sans plus de détails. Aucune source n’a précisé la date de ces arrestations ni l’identité des deux hommes.

Un journaliste de l’AFP a cependant pu voir des photos prises après leur interpellation: l’un, chauve, est un quinquagénaire, l’autre, ayant une petite moustache, est un quadragénaire. Tous deux ont la peau claire et étaient vêtus de boubous. "Les services de sécurité de plusieurs pays nous ont donné des éléments intéressants qui font des personnes arrêtées de possibles +très gros poissons+ sur leur supposé rôle dans la coordination de l’affaire (de l’avion de la drogue) entre trafiquants latino-américains et leurs complices en Afrique de l’Ouest", a expliqué une des sources sécuritaires, également proche du dossier.

La même source a évoqué une filière habituée à convoyer la cocaïne du désert vers le Maroc en passant par l’Algérie, parfois les camps de Tindouf, où vivent des milliers de réfugiés sahraouis. "Personne ne sera protégé dans cette affaire" de l’avion de la drogue "sur laquelle toute la lumière sera faite", a assuré une source gouvernementale. Avant ces deux "grands suspects", sept personnes avaient été arrêtées au Mali dans le cadre de l’enquête sur cette affaire. Parmi elles, figure un pilote français, appréhendé le 7 mars et soupçonné d’être impliqué dans divers trafics de drogue.

Début novembre 2009, un Boeing 727 venant du Venezuela et transportant de "la cocaîne et d’autres produits illicites", selon le service des Nations unies de lutte contre le trafic de drogue, avait atterri dans la région de Gao (nord du Mali). L’appareil avait déchargé son contenu puis avait été incendié par ses utilisateurs après être sorti de la piste sur laquelle il avait atterri, selon des recoupements de l’AFP. L’Afrique de l’Ouest a été présentée comme un point de transit important dans le commerce de drogue d’Amérique latine vers l’Europe. Plusieurs bandes de trafiquants sévissent dans le Sahara, allant de l’Algérie à la Mauritanie en passant par le Mali et le Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite