Maroc-CAN 2017: Samira Sitail mouche un chroniqueur qui s’est attaqué aux bi-nationaux de l’équipe nationale

Forte personnalité et femme engagée au franc parler affirmé, la directrice générale adjointe de la chaîne 2M, Samira Sitail, n’a pas manqué l’occasion de moucher de manière cinglante un chroniqueur de “Luxe Radio” pour son tweet contre la présence de bi-nationaux évoluant dans l’équipe nationale marocaine qui participe à la CAN 2017.

Vendredi 20 janvier peu avant le match Maroc-Togo de la CAN 2017, ce chroniqueur mal avisé de Luxe Radio twitte : « Voici mes encouragements de toute la journée : #NonAuxBiNationauxEnEn »

"Il n’y a rien à lui répondre sur notre marocanité, notre loyauté envers notre pays et l’amour que nous lui portons.
Juste dire à ce petit RIEN qu’il n’y a pas d’amour mais des preuves d’amour. …Que si les bi nationaux de l’équipe nationale de football donnent la preuve de leur loyauté en prenant tous les risques sur le terrain, y compris celui de s’exposer à la connerie de RIEN comme lui, ce RIEN du tout justement, que fait-il? Quand les 5 millions de marocains établis à l’étranger s’engagent tous les jours pour leur pays d’origine sur tous les plans, lui que fait-il? Il ne fait RIEN, soyez en persuadés », répond Samira Sitail, elle même bi-nationale, sur sa page Facebook.

Ahmed Ghayet, l’un des initiateurs de "Stop à l’apologie du terrorisme", initié au lendemain de l’attentat d’Istanbul, a également réagi.

« Il n’y a pas de Marocains plus Marocains que d’autres et il ne saurait y avoir de Marocains moins Marocains que d’autres…N’ayez pas la mémoire courte : le grand Mous, Abdellatif Benazzi, Hicham Arazi… et tant de bi-nationaux célèbres ou anonymes qui contribuent au rayonnement du Maroc, qui l’élèvent quand d’autres l’abaissent par des propos qui excluent. Additionner, multiplier plutôt que soustraire et diviser ! », écrit sur son mur cet autre bi-national, Ahmed Ghayat, retourné vivre au Maroc.

Face à l’ampleur de la polémique, le ministre en charge des Marocains de l’étranger et de la politique migratoire, Anis Birrou, a déclaré que "Les Marocains sont des Marocains là où ils vivent. « Ils sont marocains dans l’âme et ont une appartenance extrêmement forte à leur pays. Ils participent à la vie de leur pays, à son développement. Ils vibrent à tout ce qui se passe au Maroc".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite