Washington considère que la Chine commet un “génocide” contre les musulmans ouïghours (Pompeo)

Les Etats-Unis considèrent désormais que la Chine “commet un génocide” contre les musulmans ouïghours dans la région du Xinjiang, a déclaré mardi le secrétaire d’Etat américain sortant Mike Pompeo à la veille de l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche.

“Je pense que ce génocide est encore en cours et que nous assistons à une tentative systématique de détruire les Ouïghours de la part du parti-Etat chinois”, a-t-il ajouté, dans un communiqué. Il a aussi évoqué des “crimes contre l’humanité” menés “depuis au moins mars 2017” par les autorités chinoises contre les Ouïghours et “d’autres membres de minorités ethniques et religieuses au Xinjiang”.

Le président élu Biden avait lui estimé avant son élection en novembre, selon un communiqué de son équipe de campagne publié en août, que la répression contre cette minorité musulmane constituait un “génocide perpétré par le gouvernement autoritaire de la Chine”.

“Les Etats-Unis appellent la République populaire de Chine à libérer immédiatement toutes les personnes détenues arbitrairement et à mettre fin à son système de camps d’internement et de détention, de résidences surveillées et de travail forcé”, a martelé Mike Pompeo.

Selon des experts étrangers, plus d’un million d’Ouïghours sont en détention dans des camps de rééducation politique. Pékin dément et affirme qu’il s’agit de centres de formation professionnelle destinés à les éloigner du terrorisme et du séparatisme après des attentats attribués à des Ouïghours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite