Tunisie : MAM “appelle à la retenue”

C’est avec prudence que la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, s’est exprimée sur la situation tunisienne jeudi. Elle a assuré que "l’escalade de la violence n’est jamais la réponse appropriée". Des propos qui vont dans le même sens que ceux du chef du gouvernement, François Fillon, qui s’est alarmé de "l’utilisation de la violence" en Tunisie.

La chef de la diplomatie française a affirmé que "la France appelle, depuis le début, chacun à la retenue (…) et demande que soit évité un usage disproportionné de la force" et a espéré "que la voie de l’apaisement soit trouvée".

Jusqu’à maintenant, Michèle Alliot-Marie avait simplement évoqué des "mouvements sociaux" et proposé l’aide de la France en matière de maintien de l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite