Tir de missile nord-coréen: Paris et Moscou appellent à des “négociations directes” (Kremlin)

Les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron ont jugé nécessaire d’engager des “négociations directes” avec la Corée du Nord pour atténuer les tensions après le dernier tir de missile, a indiqué vendredi le Kremlin dans un communiqué.

Les deux chefs d’Etat, qui ont eu un entretien téléphonique, "se sont montrés unis concernant le caractère inadmissible d’une poursuite de l’escalade" dans la péninsule coréenne, a rapporté le Kremlin.

Par ailleurs, les deux présidents ont mis l’accent sur la nécessité de résoudre cette situation "extrêmement compliquée exclusivement par des moyens politiques et diplomatiques, par la reprise de négociations directes" et ont "fermement condamné les actions provocatrices de la Corée du Nord, qui violent grossièrement les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU", selon le communiqué.

Le Kremlin a "condamné fermement" plus tôt vendredi ce "nouveau tir provocateur", tandis que le Quai d’Orsay s’est prononcé pour un renforcement des sanctions contre Pyongyang.

Ces réactions interviennent moins d’une semaine après l’adoption d’une série de sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU contre le sixième essai nucléaire nord-coréen, de loin le plus puissant, pour tenter de convaincre Pyongyang de renoncer à ses programmes balistique et nucléaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite